Rencontre avec Joël Dumé, Directeur de l'Arbitrage

Publié le 27/12/16

Vous revenez de Londres où s’est tenue une réunion sur l’arbitrage des matches de Coupe d’Europe. Que pouvez- vous nous dire sur le sujet ?

En compagnie des mes trois collègues sélectionneurs (Joel Jutge, Ed Morrison et Tony Spreadbury) nous avons analysé à la loupe, en fait à l’aide de clips vidéos, les performances de tous les arbitres qui ont officié sur les 4 premières journées des deux Coupes d’Europe.

Globalement ce premier bilan est positif avec notamment une amélioration des décisions concernant l’arbitrage vidéo. Les  jeunes arbitres ont parfois manqué d’expérience mais c’est dans la logique des choses. Ensuite nous avons procédé aux  désignations pour les deux derniers tours des deux compétitions Européennes mais également pour le Tournoi des 6 Nations U20. Je peux donc vous dire que deux arbitres Français du TOP 14 ont été désignés pour le Tournoi des moins de 20 ans. Il s’agit de Thomas Charabas qui dirigera la rencontre Ecosse/ Pays de Galles le 24 février et de Pierre Brousset qui, le 17 mars,  arbitrera Irlande/ Angleterre.

Lors de cette réunion, la dernière de 2016, vous êtes revenus sur les sanctions concernant les plaquages hauts. Faut-il s’attendre à encore plus de sévérité dans ce secteur ?

Nous avons simplement rappelé les consignes données par World Rugby en novembre *(lire ci-dessous). Le cou et la tête sont appelés zone interdites de contact dans tout exercice de plaquage. D’après une étude diligentée par World Rugby les plaquages dangereux ne sont pas en diminution. Il s’agit donc de pratiquer la tolérance zéro dans ce domaine afin de préserver la santé des joueurs.  Je crois que la prise de conscience est générale. Ces directives sont bien entendu applicables sur tous les terrains de la planète.

 

 *PLAQUAGE IMPRUDENT

Un joueur est reconnu avoir eu un contact imprudent lors d'un plaquage, d'une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu si, au contact, le joueur savait ou aurait dû savoir qu'il y aurait un risque de contact avec la tête d'un adversaire, mais a délibérément continué son action. Cette sanction s'applique même si le plaquage est effectué au-dessous de la ligne des épaules. Ce type de contact s'applique également en cas d'agrippement, de roulement ou de torsion autour de la zone de la tête et du cou même si le contact a commencé en-dessous de la ligne des épaules.

Sanction minimale : carton jaune
Sanction maximale : carton rouge

*PLAQUAGE ACCIDENTEL

En cas de contact avec un autre joueur pendant un plaquage, une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu, si le joueur entre en contact de manière accidentelle avec la tête d'un adversaire, soit directement, soit si le contact commence en-dessous de la ligne des épaules, le joueur peut toujours être sanctionné. Cela inclut également les situations dans lesquelles le porteur de ballon intervient dans un plaquage.

Sanction minimale : pénalité

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France