Coup de sifflet : Plaquages et mêlées

Publié le 25/10/16

Les phases de plaquage sont particulièrement ciblées en ce début de saison par le corps arbitral. Dans cette première partie, zoom sur la phase plaqueur / plaqué

Les phases de plaquage, ainsi que celles de mêlée ordonnée, sont particulièrement ciblées en ce début de saison par le corps arbitral. En cause, les multiples cas de ralentissement de la sortie du ballon, qui nuisent à la continuité du jeu. Les consignes sont claires : on sanctionne plus vite et on n’hésite pas à sanctionner sévèrement.

La phase de plaqueur / plaqué

DESSIN A : Nous sommes sur une phase de plaquage qui débute, à savoir un porteur du ballon (•) maintenu au sol par le plaqueur (x). Le plaqué présente le ballon vers le soutien (••) qui arrive sur zone par son camp. Un soutien du plaqueur (xx) est également sur zone et lutte au-dessus de la zone de plaquage avec le soutien du plaqué. Le ballon se trouve entre les jambes du soutien de l’attaquant, qui est en appui sur ses jambes, accroupi, les bras sur le buste du plaqué au sol, le dos plat, la tête relevée vers son adversaire bleu.

Placage mêlée Dessin A

DESSIN B : Nous sommes dans la continuité de l’action décrite sur le dessin précédent. Cette fois, le plaqueur (x) a lâché le plaqué (•) au sol. Il a même amorcé un mouvement de roulement qui doit l’éloigner de la zone de plaquage. Il est cependant toujours dans le camp des Rouges, qui arrivent de plus en plus nombreux sur zone.

Placage mêlée Dessin B

QUESTION Quelles sont les obligations du plaqué ? Quelles sont celles du plaqueur ? Sur le DESSIN A, le plaqueur est-il sanctionnable ? L’est-il sur le DESSIN B ? Quelles sont les nouvelles consignes sur cette phase précise ?

JOËL DUMÉ (Directeur Technique National de l'Arbitrage) : Les obligations du plaqué restent les mêmes : passer ou lâcher le ballon immédiatement, puis se relever ou s’éloigner de la zone. Le plaqueur (ici le joueur bleu au sol) n’a pas d’autre alternative que de lâcher le plaqué après qu’il ait été mis au sol, puis ne rien faire qui puisse interférer sur le ballon. Il doit donc lui aussi s’éloigner du joueur plaqué et du ballon ou tenter de se relever. Ce qui est le cas sur l’action décrite dessins A et B. Ici, le plaqueur n’est donc pas sanctionnable. Tant qu’il est au sol, ce joueur ne peut absolument pas intervenir en contestant le ballon par exemple, ou en empêchant un adversaire de le jouer. Il est demandé aux arbitres d’être rigoureux sur cette phase de jeu en exigeant que les joueurs au sol s’éloignent bien de la zone pour favoriser les sorties rapides du ballon, puis que les soutiens restent bien sur leurs appuis.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France